Menu

Fin Du Séjour.

4 mars 2015 - Non classé, Perso, THS - 1er Mois

[TW psychiatrie, hôpital psychiatrique, médicament, suicide, self-harm, mal-être, TCA]

Jour 0 :

Je suis sorti le lundi 2 mars. À 16h. Après avoir vu le psychiatre.
J’avais le sourire aux lèvres, je prenais la main de Damia.
Nous avons pris le bus et nous sommes aller à l’appartement, nous retrouver l’un et l’autre. Enfin.
Seuls. Sans interruption médicale ou surveillance de l’heure.
Je me pèse par curiosité. En entrant à l’hôpital psychiatrique, je pesais 73,9kg.
Je pèse à ce jour 67,9kg. J’ai perdu 6 kilos. Je suis plutôt content.

La nuit même, j’ai fait un rêve qui s’est transformé en cauchemar.
Je retournais à l’hôpital parce que je protégeais et soutenais un FtM. Que c’était un garçon.

Jour 1 :

Je me suis réveillé, tremblant. Damia tente d’appeler le psychiatre. Il ne répond pas.
J’ai pris une bonne douche. J’ai changé. C’est expliqué dans mon tumblr
Un rien me fait peur. J’ai peur de retourner là-bas. De revivre la transphobie.
Je suis un peu faible. Je regarde mon poids. 68,1kg. Je panique un peu. Ah non, j’ai bien bu en me réveillant, alors c’est normal.

Mon binder taille M est un peu large maintenant (distendu car je l’ai depuis un an et la poitrine a fortement diminué) mais très efficace. Je me dis que peut-être mon binder taille S m’irait !
Je l’essaie. Avant, je n’arrivais même pas à l’enfiler par le haut. Et difficilement par le bas.
Là, je l’enfile comme un t-shirt. Mais il serre encore. Il va falloir être patient.
Je suis allé rejoindre mon ami.e chez lui vers 15h. J’étais moins faible.

Ensuite, au moment de partir pour le CA de mon association, je ne tenais plus en place, je marchais vite, je parlais vite, j’étais intenable.
Puis au milieu du CA, je me suis senti mal. Puis au moment de la pause repas, je suis monté au bureau. Toute cette nourriture… Beurk. Puis sachant qu’on allait parler de LGBTphobie, j’étais un peu trigger.
Fin du repas, Damia m’aide à descendre les marches de l’escalier .

Je suis faible. C’est frustrant. Je fais un effort. « Mais bon sang ! Fais un effort !! » J’ai beau me le hurler dans la tête. Mais je n’y arrive pas
Fin du CA. Je suis claqué. Nous rentrons. Nous dormons.

Jour 2 :

J’ai du mal à me lever.
Les idées noires sont revenues. Vraiment. Pour de bon. Damia rappelle le psychiatre. Il ne répond toujours pas. (Congés?)

Damia appelle l’endocrinologue. J’ai un caryotype XX tout ce qu’il y a de plus banal.

J’envoie un SMS à mon père.
« Coucou papa, j’ai mon caryotype, je suis un XX tout ce qu’il y a de plus banal. L’endocrinologue
modifie mon ordonnance et je passe aux injections samedi. Pour l’ALD, c’est toujours en attente.
Mais au moins, on passe de 50€ par mois à 10,40€. Bisous »

Sa réponse ?

« Mouais. »
Je lui ai répondu : « Toujours sympa de savoir que tu es enthousiaste à mon bonheur. »
Et bim.

Bon. 13H50. Je me lève.
Je pèse 67,6kg ! Je n’ai pas bu avant donc c’est mon vrai poids. J’ai perdu 300g !
Je suis déçu, mais je ne perds pas espoir.
J’ai eu la pensée stupide que « c’est peut-être en ayant vu de la nourriture que j’ai absorbé un peu de graisse. » J’en rigole intérieurement.

Je prend ma douche et me mets en pyjama. Un autre. Pas celui que j’ai porté à l’hôpital durant mon séjour.
Je bois de l’eau chaude, ça nettoie bien l’estomac, ça.
Et là, Damia va à la fac profiter d’internet.

 

Mes idées noires reviennent.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *