Menu

Incompréhension et douloureux sacrifices.

10 février 2015 - Non classé, Perso, THS - 1er Mois

Hier, lundi 9 févier 2015, je suis allé à Paris, chez le psychiatre, afin de faire plaisir à mes parents.
J’ai eu cette deuxième attestation. Elle était très compréhensive et je pourrais également la conseiller. */!\*

Mais bon, nous y sommes allés pour rien finalement, puisque j’en avais déjà eu une.
Mais là n’est pas le problème.

Nous avions choisis les horaires qui étaient au tarifs les moins chers. Donc course tout le long de la journée, entre le TGV, le métro et les trams entre Dijon-Paris-re-Dijon.

Après le rendez-vous chez la psy, l’attestation en main, je téléphone à mon père. Il est 17h, donc je tombe sur ma mère puisque le paternel doit être en train de conduire.
Je lui dit que je sors de chez la psy.

« Alors ?
– Ben, j’ai l’attestation !!
– Ah…
– Tu es déçue ?
– Oui, un peu. »

Je vous épargne les derniers petits détails administratifs.
Dans le train, je suis en colère.
Après elle. Je me sacrifie pour eux (avec Damia également) et « ils sont déçus ».

Je photographie l’attestation de la psy de Paris, la photocopie de celle de Dijon et envoie cela en MMS avec ce SMS qui suit :

Les deux sont identiques. Voilà. J’espère être plus crédible à vos yeux et ne plus avoir à souffrir de toujours devoir me valider et raconter à des psys à droite et à gauche des passages très douloureux de ma vie.

Je vous aime, je vous laisse faire votre travail de votre côté, moi je suis ouvert.e à vos questions et je vous aime.

Vendredi j’espère être accueilli.e à bras ouverts par vous deux et au moins pouvoir dire bonjour à Mamou qui je pense me ferme la porte définitivement.

Je sais que j’ai ma deuxième famille à l’Harmonie, mais ce n’est pas pareil.

Je vous embrasse fort.

Ayant envoyé ce message à 21h, je savais qu’il le recevrait que le lendemain matin.

Et donc, ce matin, je reçois de mon père :

Ok, et j’espère que tu as apprécié ton petit tour à Paris. Bises

Je lui réponds alors :

 Pas vraiment, car j’ai raté trois cours à la fac, et mon premier conseil d’administration de mon association qui s’est terminée à 22 heures, heure à laquelle nous sommes arrivés…

De même pour mon amie, ce n’était pas son premier mais c’est important d’être présent lors de ces CA.

Nous avons courus tout du long, donc profité que du quartier Pigalle cinq minutes. 🙁
80€ foutu en l’air, quoi.

Il me répond :

Ben oui. Bienvenue dans la vie active…… :p

Tu pourras t’organiser pour récupérer tes cours et faire le point du CA avec les autres.

Bises.

Je suis complètement énervé.

Me voici très très en colère. Je ne me suis jamais disputé violemment avec lui mais là, c’était trop.

LE PREMIER CONSEIL D’ADMINISTRATION POUR UN NOUVEAU MEMBRE ÉLU EST LE PLUS IMPORTANT, MINCE À LA FIN !

ET JE M’EN SERAIS BIEN PASSÉ DE CE TOURISME À LA NEUNEU.
Je n’avais vraiment pas besoin de ça, que ce soit physique ou psychologique.
J’ai été assez patient à ce niveau là. Maintenant j’en ai marre. Marre. Et re-marre.
Je t’aime beaucoup mais inutile de me recontacter jusqu’à vendredi.

Et je lui renvoie une dernière comparaison qui j’espère le fera réfléchir.

 

C’est comme si moi je vous demandais de me prouver que vous êtes bien mes parents. Votre ressenti par rapport à l’éducation, les sentiments, l’amour, etc.
Puis je vous dis ça me suffit pas.
Vous êtes choqués.
Je vous demande de faire un test génétique.
Plus tard les résultats. Vous êtes bien mes parents. Pourtant pas la peine de le prouver, puisque je ressemble énormément et que j’ai tes yeux.
Mais je vous dis « ça me suffit pas.un seul test génétique pour prouver ça ? Ce sont des charlatans. Refaites en un chez quelqu’un qui s’y connaît. »
Vous doutez vous-même de votre propre parentalité (« et si y avait eu un échange? » « est-ce bien notre enfant ? »)
Puis vous vous déplacez loin, ça coûte cher, pour un second examen. C’est épuisant physiquement et psychologiquement.
Le résultat est le même.
Je suis déçu.e vous auriez ne pas être mes parents (réaction similaire de maman hier au téléphone suite à mon attestation)
Résultat vous êtes épuisés, vous vous sentez illégitime et pourtant vous aimez cet enfant qui est le vôtre biologique et sentimentalement.

Voilà. La comparaison est la même.
On s’aime mais on se fait du mal.
Alors qu’un seul résultat et une reconnaissance de soi par l’autre aurait suffit.

 

 

En espérant qu’ils auront compris la comparaison et la souffrance qui va avec.

 

[/!\ La psy que j’ai vu sur Paris, après quelques témoignages d’ami.e.s n’est pas recommandable, mais je laisse la phrase pour conserver la première impression que j’ai eu]

5 réflexions sur “ Incompréhension et douloureux sacrifices. ”

Evangéline

courage

Répondre
MissButterfly

Courage, ce n’est jamais facile avec les parents, moi même après bientôt 4 ans, je rencontre encore des difficultés avec les miens… Tu as quelqu’un avec qui partager de beaux moments, je sais que c’est facile à dire mais sur cela que tu dois te focaliser. Ne laisse pas les autres gâcher ton bonheur.

Biz :-*

Répondre
    Tomboy

    Merci Ju’ :3

    Ne t’en fais pas, je les laisse faire, mais si y a rien de leur côté, je m’impose.
    Si ça marche pas, ça clash. Z’ont pas le choix.

    Moi je suis heureux maintenant :3

    Bises :-*

    Répondre
mark

Rho la la, quand je les lis j’ai l’impression de lire mon père (qui n’est pas encore au courant). Courage à toi et encore merci merci merci pour ce blog, ça m’a aidé à un point que t’imagines pas <3

Répondre
Marce

Salut Tom! Courage ! Ma mère a mis quelque temps pour comprendre mais maintenant elle est super compressive, il faut dire qu’elle continue à me parler en féminin quand même…
Sinon, je suis suivi à foch et j’ai en marre d’attendre mon attestation donc j’ai pris la décision d’aller dans le privé, est-ce que tu pourrais me donner les coordonnés du psy que t’a vu à Paris ?
Merci! Et soit fièr de qui tu es!

Répondre

Répondre à Tomboy Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *